Maxime Le Forestier

Forum du site
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mes voeux pour 2007

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 115
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Mes voeux pour 2007   Ven 5 Jan - 6:51

Chers amis, chères amies,
Tout d’abord, je vous remercie d’être là, présents et fidèles en toutes circonstances.
L’année 2006 aura été l’une des plus dure de mon existence. Elle s’annonçait pourtant sans grand enjeux : simple, toute tracée. Mais il fallait se méfier de l’eau qui dort et les complications se sont enchaînées telles un véritable raz-de-marrée, tant sur le plan public que personnel. Je ne vous cache donc pas que je suis heureux de cette page tournée pour de bon.

Les 365 jours qui s’annoncent désormais devront être plus cléments, mais non sans intérêt. Sur le plan national tout d’abord : des élections vont changer les fondements même de la tradition politique française. En effet, nous nous acheminons tout droit vers du jamais vu lors d’une présidentielle : élire un Président qui n’a pas été candidat auparavant, ni même premier ministre. Autre changement : il est probable qu’une femme prenne la tête de notre République. Il ne faudra pas, pour autant, négliger un Le Pen en quête d’honorabilité : après la “Rupture tranquille” de Sarkozy, Le Pen version 2007 ce pourrait être la “Haine paisible”. Méfions-nous de l’eau qui dort.
2007 devra aussi être l’année d’un profond virage écologique : le temps de l’inaction n’a que trop duré ! L’une des expressions les plus sage qui existe en bon français - “Mieux vaut prévenir que guérir” - ne peut déjà plus s’appliquer : le mal est fait. Mais, comme une voiture lancée contre un mur, plus l’on retarde le freinage et plus le choc sera violent, voire fatal. Il est encore temps pour nous en sortir avec quelques petits hématomes et un ou deux plâtres. Mais, si nous ne réagissons pas, en 2008, en 2009, en 2010, ces hématomes seront de véritables hémorragies, les plâtres des paralysies. Les grands dirigeants de ce monde semblent en prendre conscience. Ils sont longs : en effet, ce n’est pas sur une politique à long terme que l’on gagne des élections. Or, les dépenses écologiques n’ont pas de retombées économiques directes ou rapides. Un périphérique autour d’une agglomération sera vite achevé et contentera les électeurs. “Après moi le déluge”... Sauf que, ce qu’ils oublient, c’est que nous sommes tous des électeurs à part entière ! NOUS avons le pouvoir de le leur faire comprendre. Déjà, dans les enquêtes d’opinions. Ensuite, si cela ne suffit pas, dans les urnes. Et ils verront bien que 2007 doit être écologiquement une année élitique.
Cette nouvelle année doit enfin être celle de la lutte contre la maladie et la pauvreté - les deux allant souvent de pair, hélas. Car il n’est pas normal que le millénaire qui vient de commencer compte toujours des dizaines de millions de personnes qui meurent chaque année de faim, de froid, de maladies. Les marchands d’armes habillent leurs enfants en cachemire tandis que d’autres enfants vont nus dans le froid et la tempête. Et tout ceci donne envie aux malheureux de venir voir dans les pays occidentaux s’ils peuvent mieux s’en sortir. Ce qui crée le racisme, sentiment ignoble qui va ensuite servir, à ceux-là même qui maintiennent la pauvreté dans les pays du Sud, à peser sur les agissements politiques de nos dirigeants - tous plus ou moins corrompus - afin qu’ils ne fassent rien contre la misère. Car la misère engendre la colère puis la haine qui lève les peuples les uns envers les autres. La lutte des classes du 21ème siècle, ce n’est pas la lutte du bien contre le mal, mais la lutte de ceux qui veulent le mieux contre ceux qui préservent leur bien ! Et, à cela, il nous faut nous donner les moyens de leur dire non !

Car il est loin le temps où l’on devait se battre pour conquérir des idéaux, comme dans les années 60-70 : aujourd’hui, les temps sont difficiles. Il faut se battre pour ne pas reculer, pour conserver ce qui est déjà : une planète avec de l’eau potable, de l’air respirable, de la terre fertile. Il faut se battre pour avoir le droit à la vie, pour avoir le droit à l’imagination aussi. Il faut se battre même pour donner envie de se battre. Combien sont ceux qui baissent les bras avant de les élever contre les anomalies de ce monde moderne ?
Défendre, lutter, combattre pour des causes nobles, ne jamais baisser les bras, c’est cela 2007 ! Car, seul, chacun dans notre coin, nous ne pouvons rien. Mais un “Seul” qui convainc un autre “Seul”, c’est déjà l’union de deux volontés qui ne sont désormais plus seules. Et rapidement, en se serrant les coudes, ses volontés sont millionnaires de rêves, d’idéaux, de progrès, et toujours d’amitié.
En 2007, ensemble, créons cette foule de moutons savants qui avance, unie, vers le mieux ; vers le mieux en mieux qui mène au bonheur !



Amicalement et respectueusement
ArchiArchibald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/loisgerin
 
Mes voeux pour 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MEILLEURS VOEUX pour 2013 !!
» Découvrez en avant première Dreamland, mon projet pour 2007
» bonne fête Véro
» MEILLEURS VOEUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE
» Meilleurs voeux pour les fêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maxime Le Forestier :: Sujets de société-
Sauter vers: